Foire aux questions

Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans cette rubrique. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à nous contacter.

Les produits

1. « Les Laitiers Responsables », c’est quoi ?

Situé entre le conventionnel et le bio, Les Laitiers Responsables est basé sur une charte d’engagement claire pour un lait de qualité, le respect du bien-être animal et une meilleure rémunération de nos éleveurs :

• Des preuves concrètes de l’engagement de nos producteurs

• Un cahier des charges global qui allie qualité et meilleure rémunération des éleveurs

• Une réponse aux attentes de nos consommateurs

2. Quels produits portent le macaron « Les Laitiers Responsables » ?

A l’heure actuelle, le lait GrandLait de Candia demi-écrémé, formats 1L et 1,5L.

3. Où puis-je trouver les produits « Les Laitiers Responsables » ?

À partir de mai 2018, les produits « Les Laitiers Responsables » vont arriver progressivement dans votre rayon lait, dans la plupart des magasins partout en France, sous la marque GrandLait de Candia.

Lait de Paturage

1. Qu’est-ce qu’un « lait de pâturage » ?

Il n’y a pas de définition officielle : un lait issu de vaches qui sortent régulièrement au pré.

Avec Les Laitiers Responsables, nous utilisons les critères développés par l’association « Lait de pâturage ». Cette association a été créée en 2017 en Bretagne dans le but de faire connaitre et valoriser la pratique du pâturage dans les élevages auprès des consommateurs.

2. Que signifie « 150 jours en moyenne » ?

Il s’agit d’une moyenne calculée par citerne de collecte, sachant qu’une citerne peut collecter entre 3 et 6 fermes, selon la taille de la ferme.

La moyenne est calculée à partir du nombre de jours de pâturage déclaré par chaque éleveur.

3. Pourquoi ne pas vous engager sur une durée de pâturage plus longue ?

Les vaches ne peuvent pas rester dehors toute l’année : selon les régions et le climat, la richesse de l’herbe que mangent les vaches lorsqu’elles sont dans les prés varie en fonction des saisons et, comme les humains, elles souffrent des conditions trop rudes (chaleur, froid, humidité).

150 jours en moyenne est un critère calibré pour pouvoir valoriser cette bonne pratique dans la plupart des régions en France tout en restant accessible pour les nombreux éleveurs qui souhaiteraient rejoindre la démarche.

4. Où sont les vaches le reste de l’année ?

Dans des bâtiments pensés et équipés pour assurer leur confort notamment ventilation, lumière, place pour qu’elles puissent se déplacer.

Issu d’animaux nourris sans OGM <0,9%

1. Pourquoi « Les Laitiers Responsables » se sont-ils engagés à nourrir leurs vaches sans OGM ?

Les consommateurs souhaitent savoir ce que mange les vaches et avoir la garantie que cette alimentation est de qualité et naturelle.

Dans un souci de transparence et pour répondre aux inquiétudes des consommateurs, les éleveurs « Les Laitiers Responsables » s’engagent à ne pas donner d’alimentation contenant des OGM à leurs vaches.

2. Concernant l'alimentation sans OGM, à quoi correspond la mention « <0,9% » ?

Il n’est pas possible de garantir une absence totale d’OGM dans les aliments des vaches : il peut y avoir des mélanges infimes au moment de la récolte, dans les usines d’aliments ou lors des transports.

Il s’agit donc d’un « seuil de contamination fortuite et non-évitable, conformément à la règlementation en vigueur ».

3. Comment pouvez-vous vérifier que l’alimentation des vaches ne contient pas d’OGM ?

En France, il est interdit de cultiver des OGM. Pour les aliments non-produits sur leur ferme, Les Laitiers Responsables s’approvisionnent exclusivement auprès de fournisseurs certifiés STNO, ce qui signifie « Socle Technique « Nourris sans OGM » ». Cet engagement est vérifiable grâce aux factures d’achat d’aliments des éleveurs.

Bien-être animal

1. Qu’est-ce que « signes de vaches » ?

« Signes de vaches » est une méthode qui aide l’éleveur à développer l’observation de son troupeau, en aiguisant son œil à déceler des signes de comportement des vaches qui donnent des indications sur leur santé et leur bien-être.

2. En quoi consiste la formation que suivent les éleveurs « Les Laitiers Responsables » ?

En entrant dans la démarche, les éleveurs s’engagent à suivre une formation à la méthode « signes de vaches », soit lors d’une session collective organisée par la coopérative et animée par un formateur agréé « signes de vaches », soit sous forme de vidéos (e-learning).

La formation décrit les besoins de la vache pour être bien et en bonne santé :

• Une bonne alimentation, de l’eau, de la lumière, de l’air, du repos, de l’espace

• Au pré, à l’étable, pendant le repas puis la digestion, pendant la traite

La formation apporte ensuite des techniques d’observation (savoir quoi regarder et pourquoi) et des clefs d’interprétation : tous les sens de l’éleveur se mettent en éveil pour capter les signes et les interpréter.

3. Qui a développé la méthode « signes de vaches » ?

« Signes de vaches » a été développé par CowSignals Training Company, une entreprise hollandaise spécialisée dans la formation des éleveurs laitiers.

Tous les experts français agréés à la méthode « signes de vaches » ont été formés par les équipes de CowSignals, c’est pourquoi nous avons choisi de travailler en partenariat avec les experts de ce domaine.

Meilleure rémunération des éleveurs

1. Combien est reversé aux éleveurs ?

Inspiré des valeurs du modèle coopératif de Sodiaal, la démarche « Les Laitiers Responsables » garantit une meilleure rémunération des éleveurs grâce à un double mécanisme :

• Dans un souci d’équité, grâce à une prime de 1,5 centime par litre reversée pour l’ensemble de leur production aux éleveurs engagés dans la démarche pour compenser au surcoût du cahier des charges.

• Dans un souci de solidarité, avec 6 centimes par litre de lait Les Laitiers Responsables vendu reversés à l’ensemble des 20 000 éleveurs sociétaires de la coopérative, qu’ils soient ou non engagés dans la démarche.

Cette démarche contribue donc à maintenir des élevages partout en France et permet d’avoir un impact à grande échelle sur la filière (20 000 éleveurs = 1 éleveur sur 5 en France va bénéficier de la démarche)

2. Combien d’éleveurs sont concernés ?

Au lancement du produit, 245 éleveurs étaient déjà engagés dans la démarche « Les Laitiers Responsables » mais 20 000 éleveurs partout en France sont concernés par la rémunération supplémentaire de 6 centimes dès le premier litre vendu.